Aucune photo de membre
Sarah Landry
Favoriser le développement de la pensée sociale par l’étayage du jeu symbolique chez des enfants qui fréquentent la maternelle cinq ans
Unité : ULaval, Doctorat en psychopédagogie

Texte de présentation

J’étudie en psychopédagogie à l’Université Laval sous la direction des professeurs Pierre Pagé et Caroline Bouchard. Plus spécifiquement, ma recherche doctorale m’a permis d’étudier le développement de la pensée sociale par des activités misant sur l’étayage du jeu symbolique chez des enfants qui fréquentent la maternelle cinq ans. Parallèlement à mes études doctorales, j’ai eu la chance de vivre diverses expériences enrichissantes et ainsi mettre à profit mes compétences concernant le développement de l’enfant et l’intervention au préscolaire. Notamment, je travaille comme chargée de cours dans divers milieux universitaires. Aussi, je participe à des congrès scientifiques et j’anime des ateliers sur le jeu symbolique destinés aux enseignantes. Je suis parfois sollicitée pour prendre part à des tables rondes concernant les préoccupations actuelles du préscolaire. Plus récemment, j’acceptais la coordination du projet Chantier 7 de mon directeur de recherche. Ce projet vise à favoriser le développement de compétences servant de fondements à la réussite socio-scolaire des enfants du préscolaire en misant sur le dialogue en classe. J’apprécie particulièrement ces occasions d’échanges auprès d’étudiants, de chercheurs et de professionnels puisqu’elles me permettent de partager, mais aussi d’enrichir continuellement mes réflexions concernant le monde de l’éducation. C’est également ce qui donne un sens à mon travail de recherche. Enfin, j’aspire à une carrière de professeure-chercheuse. J’espère pouvoir contribuer à préciser nos savoirs sur le jeu et valoriser son utilisation au préscolaire voire au primaire de façon à favoriser des pratiques éducatives adaptées aux besoins des enfants.

 

Mars 2013

Bourse FQRSC

Unité : ULaval, Doctorat en psychopédagogie

Domaines d'expertises

J’étudie en psychopédagogie à l’Université Laval sous la direction des professeurs Pierre Pagé et Caroline Bouchard. Plus spécifiquement, ma recherche doctorale m’a permis d’étudier le développement de la pensée sociale par des activités misant sur l’étayage du jeu symbolique chez des enfants qui fréquentent la maternelle cinq ans. Parallèlement à mes études doctorales, j’ai eu la chance de vivre diverses expériences enrichissantes et ainsi mettre à profit mes compétences concernant le développement de l’enfant et l’intervention au préscolaire. Notamment, je travaille comme chargée de cours dans divers milieux universitaires. Aussi, je participe à des congrès scientifiques et j’anime des ateliers sur le jeu symbolique destinés aux enseignantes. Je suis parfois sollicitée pour prendre part à des tables rondes concernant les préoccupations actuelles du préscolaire. Plus récemment, j’acceptais la coordination du projet Chantier 7 de mon directeur de recherche. Ce projet vise à favoriser le développement de compétences servant de fondements à la réussite socio-scolaire des enfants du préscolaire en misant sur le dialogue en classe. J’apprécie particulièrement ces occasions d’échanges auprès d’étudiants, de chercheurs et de professionnels puisqu’elles me permettent de partager, mais aussi d’enrichir continuellement mes réflexions concernant le monde de l’éducation. C’est également ce qui donne un sens à mon travail de recherche. Enfin, j’aspire à une carrière de professeure-chercheuse. J’espère pouvoir contribuer à préciser nos savoirs sur le jeu et valoriser son utilisation au préscolaire voire au primaire de façon à favoriser des pratiques éducatives adaptées aux besoins des enfants.

 

Mars 2013

Bourse FQRSC