Philippe Ouellet
La représentation sociale des jeux tumultueux du personnel éducateur en CPE
Unité : UQAM, Maîtrise en éducation

Texte de présentation

Je suis un passionné de l’enfance en général et de la petite enfance plus particulièrement. Étant un être foncièrement ludique, le jeu me fascine. Ayant plusieurs de champs d’intérêt, j’ai fait un très long détour pour aboutir à la maitrise en éducation, passant d’abord par un baccalauréat en scénographie, il y a déjà plusieurs années de cela. Depuis la fin de mon adolescence, j’ai travaillé avec des enfants de 4 à 17 ans à travers des activités parascolaires, ateliers de théâtre et animations diverses. Puis, je suis devenu papa, et j’ai découvert alors le merveilleux monde de la petite enfance. Un jour, ma conjointe et moi avons ouvert un service de garde en milieu familial, au départ pour travailler auprès de nos enfants. Ma plus grande étudie maintenant à l’UQAM en même temps que son papa… et moi je suis toujours aussi attaché à l’éducation de nos tout petits depuis 17 ans. J’ai été responsable de garde en milieu familial, éducateur en CPE, agent à la conformité et conseiller pédagogique pour un bureau coordonnateur. Pour moi, il n’y a rien de plus impressionnant qu’un enfant se développant.

Mon sujet de maitrise, réalisé à l’UQAM sous la direction de Gilles Cantin, porte sur les jeux tumultueux, plus particulièrement sur la représentation sociale qu’en a le personnel éducateur en CPE. Ces jeux, si présents chez les enfants, et ce, peu importe la région du globe, ne font pas l’objet de beaucoup de recherches, particulièrement au Québec. Il s’agit souvent d’un sujet suscitant de vives discussions dans les équipes de CPE.

J’ai également le plaisir de participer en tant qu’auxiliaire de recherche à deux projets : soit Engagement des enfants et interactions en CPE au Québec et en France, sous la direction de Nathalie Bigras ainsi que le projet pilote : Évaluer et améliorer la qualité éducative dans les services de garde en installation, avec Gilles Cantin et Lise Lemay. Ce sont là pour moi des opportunités d’explorer la recherche sur le terrain. Je vis un mariage parfait entre la recherche, la pratique et la réflexion dans le domaine de la petite enfance !

Février 2018

 

Je commence une maîtrise en éducation, concentration didactique. Ma recherche porte sur le jeu des garçons dans les milieux féminins que sont les CPE. Je ne suis qu’au début de mon cheminement et déjà complètement captivé par cette avenue. J’ai suivi un chemin sinueux pour me rendre jusqu’ici. Tout d’abord, je détiens un baccalauréat en art dramatique, profil scénographie et un certificat en éducation à la petite enfance. Mon parcours auprès des enfants a débuté il y a de cela 23 ans, en animant dans les camps de jour, en parascolaire et dans le scoutisme. Puis, j’ai découvert la petite enfance par la naissance de mes trois enfants. Avec la mère de mes enfants, nous avons ensuite eu un service de garde en milieu familial pendant 7 ans. Je suis maintenant éducateur au CPE Les Copains d’Abord depuis plus de cinq ans et chaque jour, je découvre un peu plus ma passion pour cette profession.

Novembre 2013

Unité : UQAM, Maîtrise en éducation

Domaines d'expertises

Je suis un passionné de l’enfance en général et de la petite enfance plus particulièrement. Étant un être foncièrement ludique, le jeu me fascine. Ayant plusieurs de champs d’intérêt, j’ai fait un très long détour pour aboutir à la maitrise en éducation, passant d’abord par un baccalauréat en scénographie, il y a déjà plusieurs années de cela. Depuis la fin de mon adolescence, j’ai travaillé avec des enfants de 4 à 17 ans à travers des activités parascolaires, ateliers de théâtre et animations diverses. Puis, je suis devenu papa, et j’ai découvert alors le merveilleux monde de la petite enfance. Un jour, ma conjointe et moi avons ouvert un service de garde en milieu familial, au départ pour travailler auprès de nos enfants. Ma plus grande étudie maintenant à l’UQAM en même temps que son papa… et moi je suis toujours aussi attaché à l’éducation de nos tout petits depuis 17 ans. J’ai été responsable de garde en milieu familial, éducateur en CPE, agent à la conformité et conseiller pédagogique pour un bureau coordonnateur. Pour moi, il n’y a rien de plus impressionnant qu’un enfant se développant.

Mon sujet de maitrise, réalisé à l’UQAM sous la direction de Gilles Cantin, porte sur les jeux tumultueux, plus particulièrement sur la représentation sociale qu’en a le personnel éducateur en CPE. Ces jeux, si présents chez les enfants, et ce, peu importe la région du globe, ne font pas l’objet de beaucoup de recherches, particulièrement au Québec. Il s’agit souvent d’un sujet suscitant de vives discussions dans les équipes de CPE.

J’ai également le plaisir de participer en tant qu’auxiliaire de recherche à deux projets : soit Engagement des enfants et interactions en CPE au Québec et en France, sous la direction de Nathalie Bigras ainsi que le projet pilote : Évaluer et améliorer la qualité éducative dans les services de garde en installation, avec Gilles Cantin et Lise Lemay. Ce sont là pour moi des opportunités d’explorer la recherche sur le terrain. Je vis un mariage parfait entre la recherche, la pratique et la réflexion dans le domaine de la petite enfance !

Février 2018

 

Je commence une maîtrise en éducation, concentration didactique. Ma recherche porte sur le jeu des garçons dans les milieux féminins que sont les CPE. Je ne suis qu’au début de mon cheminement et déjà complètement captivé par cette avenue. J’ai suivi un chemin sinueux pour me rendre jusqu’ici. Tout d’abord, je détiens un baccalauréat en art dramatique, profil scénographie et un certificat en éducation à la petite enfance. Mon parcours auprès des enfants a débuté il y a de cela 23 ans, en animant dans les camps de jour, en parascolaire et dans le scoutisme. Puis, j’ai découvert la petite enfance par la naissance de mes trois enfants. Avec la mère de mes enfants, nous avons ensuite eu un service de garde en milieu familial pendant 7 ans. Je suis maintenant éducateur au CPE Les Copains d’Abord depuis plus de cinq ans et chaque jour, je découvre un peu plus ma passion pour cette profession.

Novembre 2013