Macha Bernier
Portrait des habiletés de motricité fine et globale chez des enfants de maternelle 5 ans
Unité : UQAM, Maîtrise en kinanthropologie

Texte de présentation

Maîtrise en kinanthropologie (sciences de l’activité physique)

Titre du projet : Les habiletés motrices fines et globales chez les enfants vulnérables de maternelle 5 ans faisant partie de l’EQDEM 2017

Je suis heureuse de pouvoir participer à cette édition en tant que membre étudiante de l’Équipe de recherche Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance. J’ai entamé ma maîtrise à l’automne 2019 sous la direction de Geneviève Cadoret qui sait m’orienter et m’éclairer à chaque étape de mon projet.

Je suis enseignante d’éducation physique et à la santé de formation, mais je me suis retrouvée à enseigner à la maternelle (École Vision Varennes) dès la fin de mon baccalauréat, il y a de cela deux ans déjà. C’est donc ma troisième année d’expérience en enseignement auprès des tout-petits, mais les apprentissages acquis au cours de ma formation initiale ne sont jamais bien loin. En effet, c’est la combinaison de mon parcours en éducation physique, puis en maternelle qui m’a ouvert les yeux à l’importance du développement moteur chez les enfants d’âge préscolaire. J’avais déjà de l’intérêt pour le domaine, ayant donné des cours de développement de la motricité chez les tout-petits et collaboré à l’élaboration d’un programme (Mini-Gym) durant mes études, mais l’expérience en milieu scolaire a été l’élément déclencheur pour ma maîtrise.

L’envie d’approfondir les mécanismes du développement moteur chez l’enfant m’a permis de comprendre les impacts que celui-ci peut avoir sur tout le parcours scolaire d’un jeune. À l’aide ma maîtrise, je veux pouvoir transmettre ces connaissances aux acteurs scolaires pour que tous les enfants, et particulièrement ceux qui sont davantage vulnérables, puissent vivre les bénéfices d’une préparation à l’école complète.

Je continue donc à me développer en tant qu’enseignante tout en poursuivant mon projet de maîtrise puisque je crois que la théorie est bien plus utile lorsqu’elle est mise en pratique.

Au plaisir,
Macha Bernier

Novembre 2020

Unité : UQAM, Maîtrise en kinanthropologie

Domaines d'expertises

Maîtrise en kinanthropologie (sciences de l’activité physique)

Titre du projet : Les habiletés motrices fines et globales chez les enfants vulnérables de maternelle 5 ans faisant partie de l’EQDEM 2017

Je suis heureuse de pouvoir participer à cette édition en tant que membre étudiante de l’Équipe de recherche Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance. J’ai entamé ma maîtrise à l’automne 2019 sous la direction de Geneviève Cadoret qui sait m’orienter et m’éclairer à chaque étape de mon projet.

Je suis enseignante d’éducation physique et à la santé de formation, mais je me suis retrouvée à enseigner à la maternelle (École Vision Varennes) dès la fin de mon baccalauréat, il y a de cela deux ans déjà. C’est donc ma troisième année d’expérience en enseignement auprès des tout-petits, mais les apprentissages acquis au cours de ma formation initiale ne sont jamais bien loin. En effet, c’est la combinaison de mon parcours en éducation physique, puis en maternelle qui m’a ouvert les yeux à l’importance du développement moteur chez les enfants d’âge préscolaire. J’avais déjà de l’intérêt pour le domaine, ayant donné des cours de développement de la motricité chez les tout-petits et collaboré à l’élaboration d’un programme (Mini-Gym) durant mes études, mais l’expérience en milieu scolaire a été l’élément déclencheur pour ma maîtrise.

L’envie d’approfondir les mécanismes du développement moteur chez l’enfant m’a permis de comprendre les impacts que celui-ci peut avoir sur tout le parcours scolaire d’un jeune. À l’aide ma maîtrise, je veux pouvoir transmettre ces connaissances aux acteurs scolaires pour que tous les enfants, et particulièrement ceux qui sont davantage vulnérables, puissent vivre les bénéfices d’une préparation à l’école complète.

Je continue donc à me développer en tant qu’enseignante tout en poursuivant mon projet de maîtrise puisque je crois que la théorie est bien plus utile lorsqu’elle est mise en pratique.

Au plaisir,
Macha Bernier

Novembre 2020