Jennifer Couttet
Les comportements prosociaux et l’engagement des enfants envers leurs pairs dans un contexte d'éducation par la nature
Unité : ULaval, Maîtrise en psychopédagogie

Texte de présentation

À la suite de ma diplomation au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, j’ai débuté mon parcours comme enseignante. Auparavant animatrice, puis coordonnatrice de camp de jour, le bien-être des enfants a toujours été au cœur de mes préoccupations. Or, au fil des comportements violents dont j’ai été témoin et pour lesquels je suis intervenue, je me suis rapidement questionnée sur la place de l’empathie et de la bienveillance dans nos milieux éducatifs.

C’est dans cette perspective que j’ai décidé de poursuivre mes études à la maîtrise en psychopédagogie: je souhaitais comprendre les sources de cette violence dans nos écoles pour pouvoir soutenir au mieux les enfants dans leur développement socioaffectif. En parallèle à la poursuite de mes études au deuxième cycle, j’ai amorcé un certificat en philosophie pour enfants à l’automne 2019.

C’est à ce moment que j’ai rencontré Caroline Bouchard, ma directrice de recherche, chercheuse reconnue pour ses travaux portant notamment sur les comportements prosociaux des enfants d’âge préscolaire. Cette rencontre a transformé mon parcours, puisqu’elle m’a permis de m’impliquer à titre d’auxiliaire d’enseignement dans les quatre cours d’éducation préscolaire offerts aux étudiants du BÉPEP. J’ai ainsi réalisé le pouvoir de l’éducation en petite enfance ainsi que l’importance d’outiller les futur.e.s enseignant.e.s dans une pratique réflexive favorisant le développement global de l’enfant par le jeu.

Cette même année, j’ai pu m’impliquer comme collaboratrice à la coordination du projet de recherche ALEX – éducation par la nature (chercheuse principale : Caroline Bouchard), dans lequel j’ai également agi à titre d’auxiliaire de recherche. J’ai ainsi pu observer l’engagement et la qualité des interactions d’enfants de 4-5 ans dans un contexte d’éducation par la nature en CPE. Ces expériences enrichissantes et les lectures qui en ont découlées m’ont fait réaliser le potentiel de cette pédagogie émergente et m’ont amenée à poursuivre mes travaux de recherche en ce sens. De fait, mon mémoire s’intéresse à l’éducation par la nature comme contexte favorable à l’engagement des enfants de 4-5 ans envers leurs pairs.

Cet automne, je poursuis mon mémoire et mon implication dans le projet de recherche ALEX, tout en œuvrant comme auxiliaire dans le projet L’amélioration de la formation initiale et continue des enseignants qui œuvrent à l’éducation préscolaire. Depuis octobre 2020, je m’implique également comme auxiliaire de recherche sur un projet de l’ULaval-UQAM: Validation d’une grille d’observation des fonctions exécutives chez les enfants âgés de trois à cinq ans en contextes éducatifs (chercheuse principale : Stéphanie Duval).

En tant qu’étudiante sous la direction de Caroline Bouchard, je fais partie de l’équipe du Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES), en plus d’être affiliée à l’équipe de recherche Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance. Ces affiliations me permettent d’échanger avec des professeur.e.s et des étudiant.e.s, en plus d’être tenue informée des différentes recherches en cours.

Au plaisir de vous rencontrer et de collaborer avec vous!

Jennifer Couttet

Décembre 2020

Unité : ULaval, Maîtrise en psychopédagogie

Domaines d'expertises

À la suite de ma diplomation au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, j’ai débuté mon parcours comme enseignante. Auparavant animatrice, puis coordonnatrice de camp de jour, le bien-être des enfants a toujours été au cœur de mes préoccupations. Or, au fil des comportements violents dont j’ai été témoin et pour lesquels je suis intervenue, je me suis rapidement questionnée sur la place de l’empathie et de la bienveillance dans nos milieux éducatifs.

C’est dans cette perspective que j’ai décidé de poursuivre mes études à la maîtrise en psychopédagogie: je souhaitais comprendre les sources de cette violence dans nos écoles pour pouvoir soutenir au mieux les enfants dans leur développement socioaffectif. En parallèle à la poursuite de mes études au deuxième cycle, j’ai amorcé un certificat en philosophie pour enfants à l’automne 2019.

C’est à ce moment que j’ai rencontré Caroline Bouchard, ma directrice de recherche, chercheuse reconnue pour ses travaux portant notamment sur les comportements prosociaux des enfants d’âge préscolaire. Cette rencontre a transformé mon parcours, puisqu’elle m’a permis de m’impliquer à titre d’auxiliaire d’enseignement dans les quatre cours d’éducation préscolaire offerts aux étudiants du BÉPEP. J’ai ainsi réalisé le pouvoir de l’éducation en petite enfance ainsi que l’importance d’outiller les futur.e.s enseignant.e.s dans une pratique réflexive favorisant le développement global de l’enfant par le jeu.

Cette même année, j’ai pu m’impliquer comme collaboratrice à la coordination du projet de recherche ALEX – éducation par la nature (chercheuse principale : Caroline Bouchard), dans lequel j’ai également agi à titre d’auxiliaire de recherche. J’ai ainsi pu observer l’engagement et la qualité des interactions d’enfants de 4-5 ans dans un contexte d’éducation par la nature en CPE. Ces expériences enrichissantes et les lectures qui en ont découlées m’ont fait réaliser le potentiel de cette pédagogie émergente et m’ont amenée à poursuivre mes travaux de recherche en ce sens. De fait, mon mémoire s’intéresse à l’éducation par la nature comme contexte favorable à l’engagement des enfants de 4-5 ans envers leurs pairs.

Cet automne, je poursuis mon mémoire et mon implication dans le projet de recherche ALEX, tout en œuvrant comme auxiliaire dans le projet L’amélioration de la formation initiale et continue des enseignants qui œuvrent à l’éducation préscolaire. Depuis octobre 2020, je m’implique également comme auxiliaire de recherche sur un projet de l’ULaval-UQAM: Validation d’une grille d’observation des fonctions exécutives chez les enfants âgés de trois à cinq ans en contextes éducatifs (chercheuse principale : Stéphanie Duval).

En tant qu’étudiante sous la direction de Caroline Bouchard, je fais partie de l’équipe du Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES), en plus d’être affiliée à l’équipe de recherche Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance. Ces affiliations me permettent d’échanger avec des professeur.e.s et des étudiant.e.s, en plus d’être tenue informée des différentes recherches en cours.

Au plaisir de vous rencontrer et de collaborer avec vous!

Jennifer Couttet

Décembre 2020