Bannière Faculté des sciences de l'éducation Qualité éducative

Présentation de Noémie Montminy-Sanschagrin, étudiante au doctorat en psychopédagogie sous la direction de Stéphanie Duval.

 

photo noémie

Je suis actuellement étudiante au doctorat en psychopédagogie à l’université Laval sous la direction de Stéphanie Duval. Parallèlement, j’ai terminé à l’automne 2019 mon mémoire de maîtrise, qui avait pour objectif d’examiner les liens entre l’autorégulation chez l’enfant d’âge préscolaire 5 ans et la qualité des interactions en classe.

Détentrice d’un baccalauréat en psychologie, mes études m’ont alors amenée à m’intéresser à la mesure et l’observation du développement global de l’enfant en contexte éducatif. Plus précisément, mes travaux portent sur l’étroite relation entre l’émotion et la cognition chez l’enfant, puisque le comportement de l’enfant ne peut être considéré sans l’apport important de ces deux composantes (Murray et al, 2015). Or, en réalisant mon projet de maîtrise, j’ai recensé un manque en ce qui concerne les mesures écologiques du développement de l’enfant en contexte préscolaire. Ainsi, bien que des mesures en laboratoire du développement de l’enfant s’avèrent valides, elles nous en disent peu sur la façon dont ces habiletés se déploient réellement en contexte de classe (p.ex. en situation de jeu), ce qui limite la précision des applications qui peuvent être émises pour la pratique.
Dans le cadre de mon projet doctoral, mon angle d’approche à la compréhension des processus émotionnels et cognitifs de l’enfant (et à la façon dont ces processus sont déployés naturellement en contextes éducatifs) passe par la conception et la validation d’une mesure d’observation des habiletés émotionnelles et cognitives de l’enfant en contexte naturel (p.ex. le jeu).

Du côté professionnel, je coordonne actuellement le projet intitulé Le lien entre les pratiques enseignantes en contexte de jeu symbolique et les fonctions exécutives chez l'enfant en maternelle 5 ans (chercheuse principale : Stéphanie Duval, Université Laval ; 09/2019-08/2020).

En tant qu’étudiante sous la direction de Stéphanie, je suis affiliée au Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire ainsi qu’à l’équipe de recherche FRQSC- Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance. Ces affiliations, en plus d’être des milieux d’échanges entre étudiants et professionnels, me permettent d’accéder à du soutien statistique, à des bourses d’études et de mobilité et à des conférences. Elles me permettent aussi de m’impliquer à divers niveaux (p.ex. coordonner la section Québec de l’équipe FRQSC, présenter du contenu méthodologique lors de rencontres d’équipe, me joindre à la publication d’articles et de chapitres de livres).

 

 

Novembre 2019