Bannière Faculté des sciences de l'éducation Qualité éducative

Présentation de Nancy Proulx, étudiante au Doctorat en éducation sous la direction de Nathalie Bigras et Lise Lemay.

 

Nancy proulxC’est avec enthousiasme, motivation et détermination que je joins l’Équipe de recherche Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance et que je débute au doctorat en éducation. Je cheminerai sous la direction de Nathalie Bigras et Lise Lemay. Mes intérêts de recherche portent sur la qualité des interactions, les approches pédagogiques et le développement socio émotionnel de l’enfant.

 

Je viens tout juste de terminer une maîtrise en éducation (psychopédagogie) à l’UQTR. Mon mémoire s’intitule Pikler au Québec auprès d’enfants de 3-5 ans : une étude descriptive. Au cours de ce projet, je me suis intéressée aux représentations des éducatrices quant aux concepts de relation éducatrice-enfant et de jeu. Dans le cadre de mes fonctions actuelles au Regroupement des Centres de la Petite Enfance de la Montérégie (RCPEM), j’ai développé le site Internet Pikler Québec, un accueil réfléchi du jeune enfant.

 

Lors d’un premier parcours inachevé à la maîtrise, j’ai étudié les représentations des responsables en service de garde quant aux familles issues de milieux défavorisés. J’ai contribué à la rédaction du chapitre Les services de garde et les familles défavorisées, un rapport à construire, publié dans l’ouvrage Services de garde éducatifs et soutien à la parentalité, la coéducation est-elle possible ? (Sous la direction de Cantin, Bigras et Brunson, 2010).

 

D’abord issue du monde des arts et du graphisme, c’est suite à la naissance de mon deuxième enfant que j’ai été interpellée par le monde de la petite enfance. Il y a de cela 20 ans, j’y faisais mes premiers pas. Bien humblement, je croyais que tout serait simple, mais j’ai rapidement ajusté mon regard. En moins de deux semaines, j’ai vraiment compris la nécessité de la formation ! N’étant jamais complètement satisfaite de mes découvertes, je cherchais continuellement à mieux comprendre et à mieux saisir les nuances. C’est ainsi que j’ai débuté par les ateliers exigés pour ouvrir un service de garde en milieu familial et maintenu mon entrain jusqu’au doctorat en éducation.

 

Au fil des années, j’ai occupé diverses fonctions dans ce passionnant monde de la petite enfance : responsable de service de garde en milieu familial (RSG), éducatrice, agente de conformité, agente de soutien pédagogique (pour les RSG et pour les éducatrices), directrice adjointe à la pédagogie, formatrice à la formation continue et maintenant, chargée de projets pédagogiques pour le Regroupement des Centres de la Petite Enfance de la Montérégie. Je peux donc affirmer avoir une excellente connaissance du milieu !

 

Durant les dernières années, j’ai effectué un stage à Budapest (Hongrie) pour approfondir mes connaissances sur l’approche piklérienne, ainsi qu’une semaine d’études à Reggio Émilia (Italie). Des échanges et de multiples lectures m’ont également menée vers d’autres approches. À travers ces différentes visions de l’enfant, je nourris mes intérêts de recherche. Mon expérience terrain, mes observations, mes questionnements et mes nombreuses réflexions se trouvent à la base de ce profond intérêt.  

 

Enfin, j’accorde un grand souci à l’aspect relationnel et au respect de l’individu, petit ou grand ! Mais par-dessus tout, à travers ce cheminement, ce sont principalement la confiance qu’on m’a accordée et les liens avec des gens significatifs qui m’ont encouragée à poursuivre et qui continuent de nourrir ma profonde motivation.

 

Octobre 2019