Lisandre Bergeron-Morin

Lisandre BmOrthophoniste de profession, j’ai eu la chance de prendre un virage dans mon parcours professionnel, pour m’intéresser à la collaboration avec les éducatrices en service de garde éducatif dans le cadre d’un doctorat en éducation. J’ai d’abord fait un détour de deux ans en Belgique, où j’ai eu la chance de développer des collaborations précieuses à Liège et à Gand. J’y ai également confronté ma vision de l’éducation à la petite enfance à un système éducatif complètement différent et je me suis familiarisée avec une forme de recherche engagée et inspirante. J’y ai d’ailleurs fréquemment parlé de l’Équipe de recherche sur la Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance

 

Je suis maintenant de retour au Québec et je poursuis mon trajet (trajet qui se déroule d’ailleurs assez fréquemment entre le Kamouraska, où je demeure, et l’Université Laval), en entamant ma quatrième année de doctorat (cette année où la question  « tu termines quand ?»  devient sensible… !). Mes déplacements sont devenus encore plus intéressants depuis que nous avons instauré des rencontres mensuelles entre les membres étudiants et chercheurs de l’Équipe ! Finalement, parce que j’aime me garder un pied dans le vrai monde de la petite enfance, je collabore à divers projets en parallèle : accompagnement des enseignantes dans les classes de maternelle, éveil musical enrichi en service de garde, formations pour les orthophonistes sur la collaboration avec les éducatrices en service de garde, etc.

 

 

Février 2018