Anne-Sophie Parent

Anne sophie parent 2020

Je suis étudiante en première année à la maitrise en psychopédagogie à l’Université Laval et membre de l’Équipe depuis mai 2017. Ma directrice est Caroline Bouchard. Dans le cadre de ma maitrise, je m’intéresse aux pratiques enseignantes favorisant le développement du langage oral et l’émergence de l’écrit des enfants de 5 ans à la maternelle en contexte de jeu symbolique. Ma formation au premier cycle et mes expériences professionnelles d’enseignante au primaire et à l’éducation préscolaire et d’éducatrice à la petite enfance ont influencé le sujet de mon mémoire. Dans certaines classes de maternelle 5 ans, j’ai observé la place importante accordée aux activités dirigées avec des visées d’apprentissage disciplinaire, au détriment de situations d’apprentissage en contexte de jeu, notamment de jeu symbolique.

 

D’ailleurs, le temps accordé au jeu diminue de manière importante dans les classes d’éducation préscolaire aux États-Unis et au Canada (Landry, 2014 ; Singer, Golinkoff & Hirsh-Pasek, 2006). Le jeu, plus particulièrement le jeu symbolique, favorise le développement du langage oral et écrit (Bodrova, 2008; Christie & Roskos, 2006; Fisher et coll., 2010; Leong & Bodrova, 2008). L’étayage offert par l’enseignant constitue le facteur le plus déterminant pour favoriser les apprentissages de l’enfant dans le jeu symbolique. L’étayage s’illustre par diverses pratiques enseignantes, notamment, celles pour promouvoir les interactions verbales, celles pour s’ajuster à l’enfant et celles pour instaurer un environnement favorable à la communication (Bouchard & al., 2010; Dockrell & al, 2015.; Pentimonti & Justice, 2010).Dans le cadre de mon mémoire, j’observerai des enseignants à l’éducation préscolaire de la région de Québec en contexte de jeu symbolique dans le but de dresser un portrait des pratiques visant à favoriser le développement langagier de leurs élèves. Ma recherche s’inscrit dans un projet mené par ma directrice, soit le projet intitulé Mise en place d’un dispositif de développement professionnel auprès d’enseignants.es en maternelle 5 ans afin de favoriser le soutien du développement du langage oral et écrit des enfants en situation de jeu symbolique. Je coordonne aussi le volet quantitatif du projet, notamment en planifiant les collectes de données et en faisant le suivi avec les participants et les auxiliaires qui travaillent au sein du projet de recherche.

 

Par ailleurs, depuis l’été 2017, je participe à ce projet d’accompagnement professionnel d’enseignants à l’éducation préscolaire. Cette expérience m’a permis d’être formée à divers outils de mesure qui permettent respectivement d’évaluer le jeu symbolique dans les classes d’éducation préscolaire et d’évaluer certaines habiletés langagières des élèves âgés de 5 ans. J’ai d’ailleurs observé les enseignants dans leurs classes respectives à quelques reprises.

 

Février 2018

 

Présentation d’Anne-Sophie Parent, lauréate de la Bourse d’excellence au doctorat (automne 2019)

Titre du projet de doctorat : Mise en place d'un dispositif de développement professionnel misant sur la réflexivité́ et l'apprentissage actif auprès d'enseignants.es d'éducation préscolaire afin de favoriser le soutien à l'apprentissage offert en classe

Description du projet et des expériences professionnelles :
Je suis étudiante au doctorat en psychopédagogie depuis septembre 2019 sous la direction de Mme Caroline Bouchard, professeure à l’Université́ Laval. En étant sous la direction de Mme Bouchard, je suis affiliée au Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire ainsi qu’à l’équipe de recherche FRQSC- Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance.

À l’automne 2019, j’ai terminé mon mémoire de maîtrise qui visait à étudier les pratiques enseignantes en matière de langage oral selon les contextes de classe à l’éducation préscolaire 5 ans. Mon mémoire s’inscrivait dans le projet Mise en place d’un dispositif de développement professionnel auprès d’enseignants.es en maternelle 5 ans afin de favoriser le soutien du développement du langage oral et écrit des enfants en situation de jeu symbolique que je coordonnais. Cette expérience professionnelle a d’ailleurs grandement teinté mon projet doctoral.

Mon projet doctoral vise à mettre en place un dispositif de développement professionnel en lien avec le soutien à l’apprentissage misant sur la réflexivité et l’apprentissage actif des éducatrices à l’éducation préscolaire et d’en mesurer les effets. Bien que plusieurs études aient tenté de bonifier le soutien à l’apprentissage offert en milieu éducatif par le développement professionnel des éducatrices ou des enseignantes, ces dispositifs n’influenceraient que modérément cette dimension de la qualité des interactions. Cette influence modérée s’expliquerait notamment par le fait que seules les pratiques des enseignantes d’ÉP sont mesurées pour attester des changements relatifs aux dispositifs (Markussen-Brown et al., 2017), bien que ces derniers transforment aussi leurs connaissances qui, à leur tour, influencent leurs pratiques (Schachter et al., 2016). Il importe donc de mesurer tous les aspects relatifs au DP pour évaluer l’effet d’un dispositif (Coldwell et Simkins, 2011).

Le caractère novateur du dispositif se reflète aussi par la place accordée à l’apprentissage actif des enseignantes et à leurs réflexivités. Rappelons que ces deux aspects du dispositif (apprentissage actif et réflexivité) sont reconnus comme efficaces pour soutenir le DP des enseignantes (Markussen-Brown et al., 2017; Viau-Guay et Hamel, 2017; Desimone, 2009).

Mon expérience professionnelle de superviseure de stage (chargée de cours) me permet déjà d’ailleurs de développer mes compétences à soutenir le développement professionnel des personnes en éducation préscolaire. En effet, j’accompagne des étudiants en troisième année dans leur stage à l’éducation préscolaire en les soutenant en groupe et en individuel selon le modèle théorique qui sera utilisé dans le projet doctoral.

Par ailleurs, je coordonne actuellement le projet de recherche ALEX : une approche innovante ALEX – Éducation par la nature, une approche innovante pour favoriser la réussite éducative des jeunes enfants (MEI, 2019-2020) dont Caroline est la chercheuse principale.

 

Janvier 2020