Bannière Faculté des sciences de l'éducation Qualité éducative

Résumé d’un article abordant les compétences argumentatives des enfants d'âge préscolaire.

 

Dovigo, F. (2016). Argumentation in preschool: a common ground for collaborative learning in early childhood, European Early Childhood Education Research Journal, 24(6), 818-840.

 

L’étude présentée dans cet article vise à explorer comment les interventions des enfants d’âge préscolaire avec les adultes et avec les pairs contribuent au développement des compétences argumentatives. Précisément, les objectifs sont 1) identifier dans quelle mesure les éducateurs sont efficaces dans l’utilisation de l’argumentation comme moyen d’échange valorisant l’apprentissage chez les enfants , 2) analyser les stratégies que les enfants utilisent pour formuler leur argumentation au cours de relations sociales avec leurs pairs, 3) comprendre comment ces interactions (avec adultes et avec les pairs) peuvent être intégrées en milieu préscolaire afin de favoriser l’apprentissage collaboratif.

 

Dans le cadre de cette étude, l’argumentation est définie principalement par son aspect socioculturel où elle est perçue comme une interaction dialogique entre l’adulte et l’enfant ainsi qu’entre l’enfant et ses pairs au cours d’activités quotidiennes prenant place en milieu préscolaire. L’étude fut menée auprès de deux classes préscolaires de la région du nord de l’Italie. Après 10 mois de recherche sur le terrain, les données recueillies (plus de mille minutes d’enregistrement audio et vidéo, des commentaires de participants et des notes de terrain) furent analysées à l’aide de méthodes qualitatives et quantitatives.

 

Les résultats de ces analyses démontrent que l’argumentation est un moyen efficace pour améliorer l’habileté des enfants à développer leur pensée critique. Ceci à la condition que les éducateurs soient capables de supporter les enfants en portant attention au rôle crucial du leadership et de l’implication dans le développement de l’argumentation. Plus précisément, plusieurs éléments relevés par cette recherche et qui soutiennent le développement de l’argumentation (les énoncés, les questions fermées et ouvertes, les accords et les désaccords, les adversaires, les réparations et les répétitions) influencent différemment la façon dont l’argumentation est gérée selon qu’il s’agit d’un dialogue avec l’adulte ou avec des pairs. Les observations recueillies lors de cette recherche permettent de conclure que généralement, les situations de dialogues argumentaires entre enfant et adulte comportent moins de questions ouvertes que dans les dialogues entre pairs. Aussi, l’adulte tend à prendre plus de place dans le dialogue avec l’enfant. Au niveau des accords et désaccords, bien qu’ils apparaissent de façons similaires dans les argumentations entre adulte et enfant et entre l’enfant et ses pairs, les données recueillies semblent indiquer que les adultes sont moins enclins à atténuer les désaccords par des techniques argumentaires de réparation. Toutefois, ces techniques de réparations, ainsi que celles de répétitions, sont abondamment présentes dans les dialogues argumentaires entre pairs.

 

Les chercheurs concluent en proposant quelques suggestions utiles sur la façon dont les éducateurs pourraient améliorer leur capacité à concevoir et à gérer des argumentations avec les enfants d’âge préscolaire, notamment en prenant conscience de l’importance du leadership et de l’implication dans le développement des habiletés d’argumentation de l’enfant.