Bannière Faculté des sciences de l'éducation Qualité éducative

Paola Molina, Monica Marotta & Daniela Bulgarelli (2016) Observation-projet: a professional tool for caregivers. Two experiences in Italian daycare settings, European Early Childhood Education Research Journal, 24:1, 86-102.

 

La recension des écrits effectuée par les auteurs de cet article fait ressortir la nécessité que la recherche s’intéresse à la conception d’outils efficace pour soutenir les éducatrices en service de garde dans leurs observations du contexte des milieux et des enfants. L’utilisation de listes à cocher, un outil fréquemment utilisé en petite enfance, est critiquée en raison de l’exigence de temps qu’elle impose ainsi que le besoin fréquent de supervision afin d’assurer une interprétation adéquate des résultats et une transposition appropriée dans la pratique éducative. L’article aborde une méthode de recherche-action, développée par Anne Marie Fontaine, qui se nomme l’observation-projet. L’objectif de cette méthode est la collecte de données partagées autour de laquelle les éducatrices orientent leur réflexion afin de résoudre des problèmes et de déterminer les actions à entreprendre. Cette méthode se décline en quatre étapes impliquant l’ensemble du personnel éducateur.

 

Dans cet article, l’utilisation de cette méthode est décrite dans le cadre de deux études menées dans deux services de garde italiens. L’objectif d’une première étude consistait à décrire l’utilisation de l’espace faite par les enfants et à identifier des modifications possibles en ce qui concerne la position des éducateurs afin d’optimiser l’utilisation spatiale. Cette première observation-projet fait ressortir que la position de l’adulte dans l’espace de jeu influence l’utilisation que les enfants en font, les activités qu’ils entreprennent ainsi que les interactions qui s’y développent.

 

La seconde étude visait à répondre à la question : Est-ce que le contexte actuel des après-midis au service de garde offre une expérience éducative riche aux enfants? Cette période de la journée fut repensée en fonction des tailles du groupe et des activités proposées. Les éducateurs participants à cette étude ont ciblé l’utilisation de séquences vidéos comme un moyen favorisant la répétition de l’observation et permettant les échanges portant sur une situation d’intérêt.

 

Les auteurs concluent en précisant que l’efficacité de l’observation-projet est assurée par l’implication active des éducatrices dans la rédaction des items à observer. L’importance du travail d’équipe dans le processus d’utilisation de cette méthode est soulevée par les données recueillies dans les deux études. Enfin, les résultats de cette analyse des données indiquent que l’observation-projet favorise l’engagement dans une pratique réflexive critique quant à l’organisation de l’environnement et la professionnalisation des équipes d’éducateurs.

 


Vous pouvez consulter le texte intégral ici.