Bannière Faculté des sciences de l'éducation Qualité éducative

Blair, C.,Raver, C. C.(2014).Closing the Achievement Gap through Modification of Neurocognitive and Neuroendocrine Function: Results from a Cluster Randomized Controlled Trial of an Innovative Approach to the Education of Children in Kindergarten.Plos One

Les récentes avancées dans le domaine des neurosciences indiquent qu'une situation de pauvreté est souvent accompagnée d'une structure cérébrale singulière, de particularités au niveau de la régulation de l'attention, des émotions, de la réponse physiologique au stress et des fonctions exécutives. Les fonctions exécutives, dont la flexibilité cognitive, la mémoire de travail et le contrôle de l'inhibition sont les composantes, sont dynamiques et permettraient de prédire les performances académiques des enfants. Étant partie intégrante des systèmes de régulation de soi, les fonctions exécutives pourraient, par le biais d'approches éducatives, favoriser les apprentissages chez les jeunes enfants. Ce qui est particulièrement intéressant est que peu d'études ont porté sur l'apport que peuvent avoir les connaissances liées à la régulation de soi aux pratiques éducatives, particulièrement auprès des jeunes enfants.

La prémisse sur laquelle est basée l'étude est que les pratiques éducatives conçues pour soutenir le développement de la régulation de soi des jeunes enfants mèneraient à de meilleures performances académiques, en plus d'être associées à des changements amélioratifs dans les mesures de l'attention, des fonctions exécutives et de la réponse physiologique au stress chez l'enfant. Il est aussi attendu que ces effets soient plus marqués pour les enfants en milieux défavorisés. Ainsi, les effets de l'approche éducative «Tools of the mind», qui est particulièrement reconnue pour son apport aux apprentissages de la régulation de soi, ont été évalués selon un devis expérimental. La collecte de données a été effectuée auprès de 759 enfants, répartis en 79 classes dans 29 milieux scolaires.

Des effets positifs ont été trouvés sur les fonctions exécutives, les habiletés de raisonnement, le contrôle de l'attention et le niveau d'alpha amylase et de cortisol dans la salive (réponse physiologique au stress). Également, des effets positifs de l'approche ont été notés dans les résultats de lecture, vocabulaire et mathématiques. Aussi, comme certains résultats étaient plus marqués chez les enfants provenant de milieux précaires, l'importance d'une approche basée sur le renforcement des fonctions exécutives et plus largement de la régulation de soi serait à considérer dans l'objectif global de réduire les écarts de performance entre les enfants provenant de différents milieux.

Les limites de l'étude qui sont discutées concernent principalement le fait que seuls les effets du programme «Tools of mind» ont été évalués, sans qu'une évaluation de l'implantation du programme (et de ses composantes) n'ait été réalisée. Parmi les retombées socio-politiques attendues de cette étude est présentée l'importance pour les gouvernements d'investir dans des programmes universels et de qualité élevée en éducation à la petite enfance afin d'assurer l'optimisation du développement des enfants, particulièrement ceux provenant de communautés précaires.