Bannière Faculté des sciences de l'éducation Qualité éducative

Hamre, B. K. (2014). Teachers' Daily Interaction With Children: An Essential Ingredient in Effective Early Childhood Programs. Child Development Perspective, 0(0), 1-8. doi: 10.1111/cdep.12090

Plusieurs études indiquent que les enfants fréquentant un service de garde de qualité durant la petite enfance sont plus enclins au succès, tant dans le milieu scolaire que dans la vie en société, que ceux n'en ayant pas fréquenté. Bien qu'un nombre considérable d'enfants fréquentent un milieu de garde, ces milieux ne répondent qu'en faible nombre aux critères attestant d'une bonne qualité. Parmi les indicateurs de qualité d'un milieu, lors des dernières années les efforts ont principalement été concentrés autour des caractéristiques structurelles -par exemple le ratio enfant-éducatrice- et matérielles. Cet article invite donc à la considération des interactions quotidiennes entre les enfants et les éducatrices comme étant une nécessité afin que les milieux de garde puissent soutenir positivement le développement des enfants. Précisément, l'article présenté recense des études identifiant des interactions enfant-éducatrice qui favorisent le développement des enfants.

Alors que les interactions entre les enfants et les éducatrices sont identifiées comme facteurs d'un bon développement des enfants, il est intéressant de constater que dans la plupart des milieux de garde, très peu de temps est consacré à ce type d'interventions. L'une des hypothèses évoquées est l'importance qui serait accordée aux interactions des enfants avec les pairs et le matériel qui, soit, est non-négligeable, mais ne devrait pas balancer l'importance accordée aux interactions avec les éducatrices.

Parmi les six études considérées, les interactions sont observées selon trois domaines, déclinés en quelques dimensions. D'abord, il y a le support émotionnel, c'est-à-dire le type de climat (positif, négatif), la sensibilité de l'éducatrice et l'importance accordée aux idées et initiatives de l'enfant. Puis, il y a l'organisation du milieu, soit la gestion des comportements, la productivité et les modalités d'apprentissage favorisées. Le troisième domaine considéré est le soutien de type instructif, comprenant les opportunités d'apprentissage, la qualité des rétroactions et la réciprocité des conversations.

Les résultats rapportés par le CLASS indiquent que pour les milieux de garde étudiés, qui d'ailleurs utilisent des programmes variés, le support émotionnel et l'organisation des milieux sont de niveau modéré, alors que les opportunités de soutien de type instructif sont de niveau faible. Ces résultats sont plutôt inquiétants, compte tenu du fait que les bénéfices développementaux pour les enfants sont notables à partir d'un certain seuil de qualité, et que la qualité observée par le CLASS dans les milieux rapportés n'est pas située au-delà dudit seuil.

La majorité des stratégies proposées pour améliorer la qualité des interactions entre les éducatrices et les enfants concernent l'éducation aux éducatrices en lien avec l'importance de ces interactions et les critères de qualité. Pour conclure l'article, l'auteur invite les parties prenantes des décisions gouvernementales à considérer les indicateurs de qualité suggérés afin d'aider les programmes à distribuer les ressources de manière à améliorer l'expérience des enfants en milieu de garde.